navigation

Communiqué des Démocrates pour Mulhouse (LDM) 12 janvier, 2014

Posté par MoDem Mulhouse dans : Communiqué , 1 commentaire

Les Démocrates pour Mulhouse sont un collectif de citoyens engagés, démocrates, centristes et qui se sont rassemblés pour servir Mulhouse et sa région.

Ils se sont réunis le 5 décembre 2013 et ont élu un bureau composé de:

- Régis Baschung, Président et qui a été candidat aux législatives 2012 dans la 6ème circonscription du Haut-Rhin.

- Jean-Pierre Hahn, Vice-président et ancien conseiller municipal UDF de Mulhouse.
- Philippe d’Orelli, secrétaire.
- Marie-Louise Tempé, assesseur, qui a été candidate suppléante aux élections législatives de 2012.
- Sébastien Burgy, assesseur, responsable des Jeunes Démocrates pour Mulhouse.

Les Démocrates pour Mulhouse se sont réunis le 10 janvier 2014 et ont voté à l’unanimité un soutien clair pour Jean Rottner, Maire de Mulhouse, candidat pour les prochaines élections municipales et ancien de l’UDF.

Nous sommes pour la transparence et la moralisation de la vie politique. Contre le cumul des mandats. Pour des propositions chiffrées et réalistes. Contre le populisme de gauche comme de droite. Pour une municipalité exclusivement au service des Mulhousiens.
Nous avons tous considéré que Jean Rottner est le seul à même de défendre nos valeurs et trouvé remarquable le dynamisme qu’il a su insuffler à Mulhouse dans la continuité de Jean-Marie Bockel. Il saura, nous n’en doutons pas, rassembler les Mulhousiens au-delà des clivages politiques pour faire avancer Mulhouse.
En avant Mulhouse!
LES DÉMOCRATES POUR MULHOUSE
Communiqué des Démocrates pour Mulhouse (LDM) dans Communiqué cleardot

 


970212_218921531591069_619599105_n dans Communiqué

Arnaque en série à Mulhouse! Il y aurait des MoDem sur la liste Freyburger! 16 décembre, 2013

Posté par MoDem Mulhouse dans : Non classé , ajouter un commentaire

Ceux qui s’affirment MoDem, sauf Emmanuelle Suarez, ont adhéré au MoDem en bloc par internet entre juillet et maintenant.
Les voilà cet été la rose à la main à la fête du Parti Socialiste mulhousien, signe de leur soumission au PS. Tout comme Djamila Sonzogni d’EELV, la rose socialiste à la main aussi!

1175480_10151910425988594_2143559102_n
Ils sont inconnus des vrais militants, ceux qui ont défendu avec le MoDem Alsace le Conseil Territorial d’Alsace, en tractant sans relâche pendant que Pierre Freyburgerappelait à voter contre…

1685_10152711008350624_1435542406_n
Ils sont inconnus des vrais militants MoDem qui ont tracté sans relâche pour la moralisation de la vie politique.
http://www.change.org/fr/pétitions/moraliser-la-vie-publique-une-urgence

KxZnUwOpgKUjngo-556x313-noPad
Contre les méthodes staliniennes du passé et les contrefaçons, choisissez la transparence et l’avenir!

L’avenir, c’est le centre rassemblé!

6a01053566a4b3970b019b00bc02fd970d
Choisissez un maire à temps complet qui ne cumule pas comme Pierre Freyburger!

photo-home
En avant Mulhouse avec Jean Rottner!
http://www.rottner2014.fr/

Un référendum sans ambition 6 mars, 2013

Posté par MoDem Mulhouse dans : Non classé , 3 commentaires

Le 7 avril prochain, les Alsaciens seront appelés à se prononcer par référendum sur l’établissement d’une Collectivité Territoriale d’Alsace, réunissant au sein d’une même structure les Conseils généraux du Haut-Rhin, du Bas-Rhin et du Conseil régional d’Alsace.

Lors de ma campagne électorale des législatives, Alsaceunie m’avait envoyé un questionnaire auquel j’avais bien voulu répondre:

 

Régis BASCHUNG – MoDem

 

En tant que candidat aux élections législatives, êtes-vous prêt à soutenir le processus de fusion des trois collectivités alsaciennes engagé dans le cadre de la loi n°2010-1563 du 16 décembre 2010 portant réforme des collectivités territoriales ? Si non, précisez les raisons de votre démarche.

Non, je ne suis pas favorable à ce projet de fusion en l’état tant que la représentativité des territoires, notamment ceux du sud de l’Alsace, ne sera pas clairement établie. J’attends aussi un scrutin proportionnel garantissant le pluralisme, la diversité et la parité. 

Qu’attendez-vous principalement de la future assemblée unique d’Alsace ?

J’attends de cette assemblée unique qu’elle représente équitablement la diversité du terroir alsacien, qu’elle contribue efficacement au dynamisme et au redressement économique de notre région, un effort réel d’attractivité et une proximité efficace de ses services auprès des Alsaciens. J’attends aussi qu’elle garantisse, protège le bilinguisme et sauve notre dialecte en péril. Il faut que cette assemblée ait aussi de réelles compétences en matière de collaboration trans-frontalière et une travail efficace dans le cadre de la métropole Rhin-Rhône.

Quelle forme doit prendre, selon vous, ce futur Conseil d’Alsace unique ?

Un président élu présidant un exécutif approuvé par le Conseil d’Alsace. 

Quel est, selon vous, le mode de scrutin le plus adapté des futurs conseillers d’Alsace ?

Le Président du Conseil d’Alsace doit être élu au suffrage universel par les Alsaciens et les membres du Conseil au suffrage proportionnel sur une liste régionale. 

La question du/des siège(s) de la future assemblée vous paraît-elle fondamentale ou secondaire ? Quelles sont vos propositions ?

La question du siège ne se pose pas. La capitale reconnue de l’Alsace est Strasbourg. Cependant, de réelles garanties de représentativité de tous les territoires sont indispensables pour que tous les Alsaciens y adhèrent. Je ne suis pas opposé non plus à un siège en Centre-Alsace. La question doit être posée aux Alsaciens. 

Jugez-vous comme un préalable l’attribution à cette future assemblée de compétences nouvelles ou pensez-vous que cette possibilité doit s’envisager une fois le processus de fusion mené à son terme ?

A mon sens, il n’est pas question que les Alsaciens approuvent par référendum des instances dont les compétences ne sont pas clairement établies. 
La compétence qui me paraît la plus importante est la levée de l’impôt régional. L’Alsace doit pouvoir enfin maîtriser son budget elle-même.  

Penez-vous l’engagement, une fois élu, de tout faire pour que le Conseil d’Alsace unique puisse voir le jour dès 2014 -date du prochain renouvellement des trois assemblées ?

Je prendrai cet engagement quand une dose de proportionnelle conséquente fera partie du projet et quand son organisation et ses compétences seront clairement  établies.

Fait à Mulhouse, le 28 mai 2012

NOM : BASCHUNG
Prénom : Régis
Département : Haut-Rhin
Candidat dans la circonscription n° 6

http://alsaceunie.wordpress.com/demarche/le-questionnaire/les-reponses/68-6eme-circonscription/regis-baschung-modem/

 

Or aujourd’hui, on nous propose une usine à gaz où un chat ne retrouverait pas ses petits.

Un référendum sans ambition schema-cta-eurometropole-copie-14-300x230

Il y aura pour les Alsaciens le choix de prendre une décision en sachant que, de toute manière, le gouvernement et le Parlement auront le dernier mot.

Voici les arguments des pour, des contre et de ceux qui voteront blanc:

 

ALSACEUNIE (les pour)

cropped-communication-alsace-unie-fb4

 

La tribune de genèse

 

TRIBUNE, 15 février 2012
Exemplarité et pragmatisme pour un Conseil d’Alsace Unique

Jeunes de tous bords politiques, engagés dans la vie de notre département, nous nous réunissons aujourd’hui pour une même cause, celle du Conseil d’Alsace. Par-delà nos appartenances respectives, nous souhaitons affirmer notre attachement à l’Alsace et au projet de collectivité unique. À la veille de l’élection présidentielle, nous souhaitons dépasser les clivages traditionnels pour nous rassembler autour d’une idée ancienne mais tellement moderne qui mérite d’être mise en œuvre dans une période où le monde évolue de plus en plus vite.

Nous sommes convaincus que l’avenir de l’Alsace, terre de toutes les initiatives et de toutes les expérimentations, passe par la capacité à réunir toutes les forces vives de notre région, plutôt qu’à toujours mettre en avant ce qui nous divise ou la défense d’intérêts particuliers.

L’identité alsacienne est forte et profondément ancrée en nous ; c’est le moment de l’exprimer ! L’Alsace est à un tournant. Elle doit savoir bien le négocier. Nous pensons que la création du Conseil d’Alsace est un atout majeur pour notre Région.

Le Conseil d’Alsace qu’est-ce que c’est ? C’est la fusion en une collectivité unique de la Région, du Conseil Général du Haut-Rhin et du Conseil Général du Bas-Rhin. Quel Conseil d’Alsace défendons-nous ? Celui qui donnera aux citoyens un interlocuteur unique, permettra de mutualiser les moyens administratifs, humains et financiers. Celui qui améliorera la vie démocratique des citoyens et favorisera une gestion harmonieuse de l’espace régional. Celui qui donnera plus de poids politique à notre région au niveau national comme au niveau européen.

Conscient de l’attachement des Alsaciennes et Alsaciens à la notion de proximité et de diversité, nous sommes persuadés que le Conseil d’Alsace répondra à ces exigences. Nous y veillerons en tout cas. Nous reprenons bien volontiers ce crédo : penser global, agir local !

Le 1er décembre, les élus des trois assemblées de la région (Conseil Général du Haut-Rhin, Conseil Général du Bas-Rhin, Conseil Régional) ont majoritairement soutenu une résolution proposant la création du Conseil d’Alsace.

Le Conseil Général du Bas-Rhin et le Conseil Régional d’Alsace viennent de voter une délibération commune. Demain, il appartient au Conseil Général du Haut-Rhin de voter la même délibération, conformément à la loi du 16 décembre 2010, pour donner la possibilité aux Alsaciens d’être enfin consultés sur ce projet par référendum.

Alors que la situation économique de l’Alsace, et du Haut-Rhin en particulier, ne fait que se dégrader, il s’agit véritablement d’enclencher une dynamique alsacienne, d’écrire une partition commune, où personne ne la jouera solo, où l’exemplarité et le pragmatisme l’emporteront sur les manœuvres politiciennes.

Aussi, nous appelons aujourd’hui de nos vœux les conseillers généraux du Haut-Rhin, sans distinction de bord politique, à voter la même délibération pour faire avancer le Conseil d’Alsace. Dès aujourd’hui, l’Alsace a rendez-vous avec l’Histoire, nous comptons sur la responsabilité de nos élus !

Florian BRUNNER, Président des Jeunes Démocrates d’Alsace (MODEM)
Elsa DEBROWOLSKA, Trésorière des Jeunes Démocrates d’Alsace (MODEM)
Julien ERNST, Secrétaire de la section PS de Colmar
Médéric FURON, Président des Jeunes Centristes d’Alsace
Guillaume GERMAIN, Secrétaire Départemental Adjoint de l’UMP
Maël HARTER, Animateur fédéral des Jeunes Socialistes du Haut-Rhin
Loïc JAEGERT, Conseiller Général Suppléant (Bougeons les Lignes Colmar – Alsace)
Antoine LAPLANE, Adhérent EELV
Raphaël SCHELLENBERGER, Responsable Départemental des Jeunes de l’UMP

 

 

J’aime l’Alsace, je vote non! (les contre)

Le collectif   »J’aime l’Alsace, je vote NON ! »

« La question de la Collectivité Territoriale d’Alsace est de celles, si importantes, qui permettent de dépasser les clivages politiques »

Nicolas CHEVALIER-ROCH,

Porte-parole du collectif

Le collectif « J’aime l’Alsace, je vote NON ! » s’est constitué le 10 janvier 2013, réunissant des élus et représentants politiques de toutes sensibilités et de toute l’Alsace autour de ce texte fondateur :

 

 »  Nous aimons l’Alsace parce qu’elle le mérite bien.

 

Chacun aime à sa façon ce jardin fleuri qui s’étend entre les Vosges et le Rhin, mais tous ont le cœur qui bat plus fort lorsqu’on évoque son nom. Aujourd’hui, sous prétexte de vouloir rationaliser, réaliser des économies, clarifier, restructurer, certains élus cherchent à construire une usine à gaz d’une telle complexité que tout Alsacien y perdra ses repères.
Des femmes et des hommes, de sensibilités politiques différentes, mais unis devant ce bouleversement institutionnel, ont l’intelligence d’effacer leurs différences pour s’opposer d’une seule et intelligible voix et disent « NON ».
Dire « NON » à la Collectivité Territoriale d’Alsace, c’est reconnaître que le projet présenté n’est qu’une mascarade, où chacun des ténors du projet veut tirer la couverture à soi, en découvrant l’Alsace et en la fragilisant.
Dire « NON », c’est anticiper sur une nouvelle réflexion pour un grand projet alsacien, à construire ensemble, en oubliant les individualités, mais en ayant à cœur l’intérêt général de l’ALSACE et des Alsaciens. »

 

& Alsace pour tous (les blancs)

jevoteblanc3-copie1-300x110

Referendum du 7 avril : la position d’Alsace pour tous

Après avoir interpellé lors de tribunes diverses et nombreuses* sur :

  • l’incohérence du calendrier compte tenu de l’acte III de la décentralisation qui doit intervenir après le referendum. En effet, ce dernier pouvait très bien être organisé à l’automne car seuls les référendum municipaux, nous semble-t-il, sont proscrits six mois avant les élections municipales**.
  • l’embrouillamini entre la question de principe et la notice complémentaire (et non explicative) présentant en réalité une organisation déjà arrangée. En cas de victoire du oui, il serait difficile pour le Parlement de faire abstraction de cette proposition déjà entérinée par les Alsaciens. Cette confusion est manifeste lors de l’adoption, par les trois collectivités le 25 janvier, de deux motions contradictoires indiquant chacune une formulation différente de la question posée***.
  • la confiscation du débat citoyen ne permettant pas aux Alsaciens d’imaginer l’Alsace dans un nouveau cadre territorial, comme le CESER l’avait pourtant préconisé. Il est tout à fait regrettable en effet que les réunions et les auditions du groupe projet se soient déroulées en vase clos à l’exception de la presse, ne permettant pas l’émergence de visions différentes qui auraient été soumises au Parlement dans le respect de ses prérogatives****.
_ _ _

Après avoir demandé par souci de cohérence, le report du référendum et la reformulation de la question posée et de la notice, nous prenons acte de l’arrêté fixant, à la demande des trois collectivités territoriales, la date du référendum au 7 avril 2013.

Nous rejetons fermement une « vision unique d’Alsace » d’autant que l’organisation proposée contredit les objectifs qu’elle prétend défendre : le double siège, les deux présidents et les deux séries de vice-présidents ; le maintien des conférences départementales et le statu-quo concernant le double mode de scrutin, à circonscriptions cantonales et départementales ; l’oubli du rôle des agglomérations. Etc. Il ne sera nullement question de « simplification », ni d’ « unification », ni d’ « exigence démocratique », ni d’« économies ».

En conséquence de quoi, nous ne pouvons soutenir le oui. 

Néanmoins, nous rappelons notre position plutôt favorable au principe de la fusion région – départements en Alsace qui ouvrirait des perspectives de simplification, de services plus efficaces à la population, aux associations et aux entreprises, d’une meilleure représentation démocratique au sein des assemblées, à parité hommes femmes, par un mode de scrutin unitaire et respectueux des ancrages territoriaux aussi bien que des différents courants d’opinion.

C’est pourquoi nous ne voterons pas non. 

Si le vote blanc prend parfois une coloration de neutralité, en l’occurrence ce n’est pas le cas. Il fait barrage à la validation de ce projet préétabli dans le sens où la barre des 25% des inscrits est plus difficile à atteindre. L’abstention aurait le même effet mais d’une part, ce n’est pas une posture responsable et citoyenne et d’autre part, elle aurait valeur d’indifférence. Le vote blanc permet au lendemain du 7 avril, de remettre l’ouvrage sur le métier en procédant dans l’ordre, la cohérence, la confiance pour faire de l’Alsace un territoire démocratique innovant et exigeant.

Oui à la fusion, non à la confusion, je vote blanc. 

Strasbourg, le 15 février 2013
Lucia D’Apote et Pierre Schweitzer 

Notes :

* : Tribunes et billets publiés depuis janvier 2011 :

7 février 2013 Récusons le référendum d’une « vision unique d’Alsace » !
27 janvier 2013 Référendum sur le Conseil d’Alsace : quelle est la question ?
6 décembre 2012 Proposition de scrutin mixte et paritaire pour le Conseil unique d’Alsace
16 novembre 2012 Conseil d’Alsace : pour un referendum couplé au 1er tour des Municipales !
11 avril 2011 Il faut sauver le Conseil d’Alsace ! Lettre ouverte à Philippe RICHERT, Charles BUTTNER et Guy-Dominique KENNEL
15 février 2011 Les Conseils Généraux à la traîne sur la parité… surtout en Alsace !
30 janvier 2011 Conseil d’Alsace — Oui à la fusion, non à la confusion !

** : Cf. article LO1112-6 du Code général des collectivités territoriales.

*** : Seule la question de principe est posée à la page 2 de la résolution organisant la consultation alors qu’à la page 8 de la résolution politique adoptée le 25 janvier, la question se termine par «… répondant aux principes d’organisation énoncés ci-joint ? »

**** : Article L4124-1 du Code général des Collectivité territoriales – Chapitre IV : Fusion d’une région et des départements qui la composent

 

La meilleure argumentation est, comme vous l’avez remarqué, est celle d’Alsace pour tous, bien argumentée et bien étayée. Le machin invraisemblable proposé par Philippe Richert et la majorité alsacienne avec ses multiples présidents, ses conférences départementales, ses territoires de vie ne tient absolument pas la route. On serait enclin à voter blanc.

Comme vous avez pu le lire au début de cet article, mon idée de la régionalisation, c’est un président de l’Alsace élu par les Alsaciens au suffrage universel et un Conseil d’Alsace élu à la proportionnelle, seul mode de scrutin qui permette la parité, la diversité humaine et politique.

Or on en est loin. On s’achemine pour l’exécutif vers une cooptation d’élus, du président aux vice-présidents. Avec le gouvernement socialiste, on va vers une cantonalisation bicéphale des assemblées , qui sous prétexte de proximité et de parité, ne servira qu’à élire les mêmes du second tour. PS, UMP et leurs vassaux, pourront conserver leur fiefs grâce au clientélisme propre au suffrage uninominal, ici binominal, à deux tours, suffrage inique qui écarte 40% des électeurs.
A quoi servent les conférences départementales sinon à maintenir un semblant de conseil général sans pouvoirs?

J’attends du gouvernement un mode de scrutin juste, qui représente les diversités politiques et respecte la parité. Mais Rome ne s’est pas faite en un jour et je soutiens le principe d’une collectivité unique. C’est la seule chose soutenable. Voilà pourquoi je voterai oui le 7 avril prochain en espérant que le gouvernement suive l’avis des alsaciens.

Régis Baschung

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Entre les valeurs inacceptables de Sarkozy et le projet insoutenable de Hollande, un autre choix est possible! 12 février, 2012

Posté par MoDem Mulhouse dans : Non classé , ajouter un commentaire

Entre les valeurs inacceptables de Sarkozy et le projet insoutenable de Hollande, un autre choix est possible! téléchargement

Je n’irai pas voter aux primaires du Parti Socialiste. 9 octobre, 2011

Posté par MoDem Mulhouse dans : Non classé , 1 commentaire

images1.jpgJe n’irai pas signer la Charte des valeurs de gauche, préalable à la participation à ce vote. Je trouve d’une énorme prétention d’écrire que les valeurs de liberté, d’égalité, de fraternité, de justice et de progrès solidaire soient des valeurs uniquement de gauche.

Que dit cette Charte des valeurs ou engagement?
« Je me reconnais dans les valeurs de la Gauche et de la République, dans le projet d’une société de liberté, d’égalité, de fraternité, de laïcité, de justice et de progrès solidaire. »

N’étant pas de gauche, je m’y retrouve pourtant.

Quand François Bayrou parle de majorité centrale, il ne parle pas du Parti Socialiste, il parle de sociaux-démocrates ou de socialistes proches de nous. Je me vois et je le vois mal soutenir ou participer à un gouvernement dans lequel figureraient Messieurs Fabius, Bartolone, Emmanuelli et autres Montebourg. Dans cette majorité centrale, comme son nom l’indique, peuvent également se retrouver des gaullistes sociaux, des libéraux sociaux, des chrétiens-démocrates et des écologistes non verts.

Quant aux candidats: Entre les 60000 personnels à embaucher dans l’éducation nationale sans qu’aucun financement soit opposé (à part taxer les entreprises et les Français) d’Hollande, l’enseignement obligatoire des langues régionales d’Aubry, les bravitudes de Ségolène, le casier judiciaire de Baylet, la démondialisation de Montebourg et les photomontages de Valls, il n’y en a pas un pour rattraper l’autre, sinon peut-être Valls qui a quand même le courage de défendre au PS des idées qu’il a piqué à Arthuis et à Bayrou.

Enfin, je trouve indécent et injuste que la médiatisation à outrance de primaires d’un parti sans controle véritable du CSA rentre dans le cadre du principe d’égalité pourtant prôné par ladite charte des valeurs de gauche…

Donc, vous aurez tous compris: je n’irai pas voter dimanche.

Protégé : Que tu sois adhérent ou adhérent élu au MoDem… 7 juillet, 2011

Posté par MoDem Mulhouse dans : Non classé , Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Victoire de la liste Ecolodémocrates! pour le Conseil national du MoDem! 25 juin, 2011

Posté par MoDem Mulhouse dans : Non classé , ajouter un commentaire

Avec 38,61% et 2 sièges, la liste Ecolodémocrates est fière d’être en tête devant les listes soutenues par Yann Wehrling[Alsace démocrate humaniste : 2 sièges (36,63 pour cent) et Alsace au cœur de l'Europe : 1 siège (24,75 pour cent)].

http://www.mouvementdemocrate.fr/agenda/conseilnational

Saluons l’élection des nouveaux conseillers nationaux Ecolodémocrates Yves Baumuller, Conseiller municipal de Colmar et Carole Haeberle, Conseillère municipale de Saint-Louis qui auront une parole forte au Conseil national du Mouvement Démocrate et aussi celle de 2 conseillers municipaux MoDem de terrain qui n’auront pas besoin d’être désignés parmi les élus pour y siéger.

ecodemfondorange.png

Ecolodémocrates!

Adresse mail: ecolodemocrates.alsace@gmail.com

Site web: http://ecolodemocrates.lesdemocrates.fr/

Les élections internes au MoDem Alsace – Candidats, listes, professions de foi et modalités 19 juin, 2011

Posté par MoDem Mulhouse dans : Non classé , 1 commentaire

logomodem.jpg

INVITATION POUR LES ELECTIONS INTERNES

Chers ami(e)s

Conformément à nos statuts, et au résultat du référendum en faveur de la fusion des deux mouvements départementaux (Bas-Rhin et Haut-Rhin) en un seul mouvement régional, nous allons procéder à l’élection des équipes régionales (conseil régional et Président) qui feront vivre notre Mouvement localement pour les trois prochaines années.

Comme l’a décidé le conseil national du 12 février dernier, ces élections internes vont être organisées entre le 14 mai et le 30 juin prochains, sous l’autorité du bureau exécutif.

Pour le MoDem d’Alsace, le premier tour de ce scrutin est prévu

le samedi 25 juin 2011

POUR LES BAS-RHINOIS

STRASBOURG au Café-Restaurant Le Dix
10 Place de la Gare (en face de la gare)

premier étage

de 10h à 16h

(parking de la gare gratuit 30 minutes)

POUR LES HAUT-RHINOIS

ENSISHEIM au café – bar –  » Au bon vivant  »

1, place de Verdun 68190

de 10h à 16h

LES BULLETINS DE VOTE SERONT A VOTRE DISPOSITION DANS LES DEUX BUREAUX

Si nécessaire le second tour est prévu le 2 juillet 2011

Nous aurons ce jour là à voter deux fois :

1/ Pour le président(e )

Le ou la président(e) est élu(e) pour 3 ans au scrutin uninominal majoritaire à 2 tours, directement par les adhérents.

Le candidat est élu au premier tour s’il obtient la majorité absolue des suffrages exprimés correspondant au moins au quart des électeurs inscrits.

En cas de second tour, seuls les 2 candidats ayant obtenu le plus de suffrages au premier tour peuvent participer. Celui qui obtient le plus de suffrages au second tour est élu Président.

Sont candidats à la Présidence :

-M. Hubert Ott
hubertott2.jpg
Les élections internes au MoDem Alsace - Candidats, listes, professions de foi et modalités pdf electionprsidenthubertottprofessiondefoi.pdf
pdf electionprsidenthubertott.pdf

-M. Yann Wehrling
yannwehrling.jpg
pdf listeetlectionprsidentalsacedmocrateyannwehrlingprofessiondefoi.pdf
pdf electionprsidentyannwehrling.pdf

2/ Pour le conseil régional

Le conseil régional est composé :

- De membres élus pour 3 ans au scrutin proportionnel de liste à la plus forte moyenne,

- Des parlementaires nationaux et européens, conseillers généraux et régionaux, maires et présidents d’un EPCI élus dans la région ainsi que les membres du conseil national représentant la région.

Les listes pour le conseil régional sont :

-Liste « Ecolodémocrates » conduite par Mme Carole Haeberle
carolehaeberle.jpg
pdf professiondefoilisteecolodmocratesconseildalsacedumodem.pdf
pdf bulletindevoteecolodmocratesalsace.pdf

-Liste « Ensemble pour une Alsace Démocrate » conduite par M. Yann Wehrling
yannwehrling.jpg
pdf listeetlectionprsidentalsacedmocrateyannwehrlingprofessiondefoi1.pdf
pdf listealsacedmocrate.pdf

A NOTER :

Qui peut être électeur :

- les adhérents ayant cotisé en 2009 et/ou 2010 et qui sont à jour de cotisation en 2011 (il est possible de se mettre à jour de cotisation le jour du vote inclus). Nous vous invitons néanmoins à vous mettre à jour de cotisation dés maintenant par voie postale via le formulaire joint, soit par internet via le site http://www.mouvementdemocrate.fr

- les nouveaux adhérents ayant adhéré au moins 3 mois avant le scrutin. Attention, les anciens adhérents n’ayant cotisé ni en 2009, ni en 2010, qui renouvellent leur adhésion sont considérés comme de nouveaux adhérents. Pour être électeurs, ils devront donc avoir renouvelé leur adhésion au moins 3 mois avant le scrutin.

Vote par procuration :

Le nombre de procuration est limité à 1 par votant.

Le formulaire de procuration doit être accompagné :

- copie d’une pièce d’identité avec photo (obligatoire)

Nota bene : Seules les personnes répondant aux conditions pour être «électeurs » peuvent porter une procuration.

Thomas Rémond remond@evc.net 06 16 40 32 09

Yves Baumuller y.baumuller@free.fr 06 61 66 88 03

qui auront en charge le suivi et la bonne organisation de ces élections, sont à votre disposition pour répondre à toutes vos questions.

Nous vous remercions pour l’attention et l’intérêt que vous porterez à cette étape importante de la vie de notre Mouvement et nous vous donnons rendez-vous le 25 juin.

Cordiales salutations.

Thomas REMOND Yves BAUMULLER

Délégué du Mouvement Démocrate Délégué du Mouvement Démocrate

pour le Bas-Rhin pour le Haut-Rhin

Protégé : L’Alsace tremble? par Philippe Classeau 17 juin, 2011

Posté par MoDem Mulhouse dans : Non classé , Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Protégé : Quel avenir pour le MoDem Alsace? 12 juin, 2011

Posté par MoDem Mulhouse dans : Articles , Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

12345...7

Revue de Presse autour du M... |
MoDem 68 Huningue Sierentz ... |
Courbevoie Démocrate |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | unmondedavance63
| Mouvement Humaniste Algérien
| NOS PORTUGUESES SOCIALISTAS...